Search
  • You have no bookmark.

Your Wishlist : 0 listings

Sign In

Details

D’une façon gĂ©nĂ©rale, tous les convives mangent dans un seul plat et l’ injera est posĂ© sur une table ronde en vannerie, appelĂ©e “Mesob”, qui est placĂ©e au milieu des convives. Dans les restaurants axĂ©s sur la culture traditionnelle, comme votre restaurant Habesha, le repas s’accompagne de musique traditionnelle.
Quelques plats typiques
Kitfo
Le tartare éthiopien agréablement relevé avec des épices subtiles (peut se commander cru, mi-cuit ou complètement cuit).
Doro wät
Poulet en sauce aux Ă©pices d’Éthiopie, servi avec salade et aĂŻb (fromage).
Ye tsom migib (VĂ©gĂ©tarien) Assortiment de plats cuisinĂ©s typiquement Ă©thiopiens Ă  base de lentilles, pois cassĂ©s et lĂ©gumes (Ă©pinards, choux blanc, carottes, …).
Le cafĂ© appelĂ© “Bounna” en amharique
Apparu pour la première fois dans les régions montagneuses d’Éthiopie, sensible à la chaleur et à l’humidité, l’Arabica pousse à des altitudes supérieures à 900 mètres
Le cafĂ© fait partie depuis des siècles du quotidien des Ethiopiens. Ce sont des marchands arabes qui au 13e siècle, transportèrent pour la première fois du cafĂ© provenant de la province de Kaffa jusqu’au Yemen. Nous sommes Ă  Kaffa, une rĂ©gion situĂ©e au Sud-Ouest dÂ’Addis-Abeba qui donnera plus tard son nom au cafĂ©. Kaldi, le nom du hĂ©ros de cette aventure, promène tranquillement ses chèvres. Il sÂ’aperçoit quÂ’elles mangent de petites baies rouges qui leur font un drĂ´le dÂ’effet : elles sont toutes excitĂ©es. On dirait mĂŞme quÂ’elles dansent. IntriguĂ© et faisant le lien avec ce quÂ’elles consomment, le jeune chevrier goĂ»te la baie amère. Peu après, il se retrouve plein dÂ’entrain et dÂ’Ă©nergie, comme ses compagnes quadrupèdes bĂŞlantes. A ce stade, les versions divergent. Kaldi aurait dĂ©cidĂ© dÂ’apporter les fameux grains dans son village ou dans un monastère. Selon la première version, Kaldi a torrĂ©fiĂ© des grains pour les rendre plus comestibles. Les villageois ont apprĂ©ciĂ©. Certains lÂ’ont mĂŞme moulu et ont versĂ© de lÂ’eau chaude dessusÂ… Dans le second cas, lÂ’abbĂ© a voulu les prĂ©parer mais, jugeant le goĂ»t trop amer, a jetĂ© sa concoction dans le feu. Une agrĂ©able odeur sÂ’est alors Ă©levĂ©e et lÂ’abbĂ© a dĂ©cidĂ© de crĂ©er une boisson Ă  partir des grains torrĂ©fiĂ©s. Le breuvage aurait Ă©tĂ© dÂ’autant plus apprĂ©ciĂ© quÂ’il permettait de rester dÂ’aplomb pendant les prières nocturnes. La boisson – notamment appelĂ©e « kahweh », qui signifie « fort », « Ă©lan » ou « vitalitĂ© » en arabe – serait longtemps restĂ©e consommĂ©e en Ethiopie sans ĂŞtre connue dans le reste de la Corne de lÂ’Afrique. Le “Tedj” (Hydromel Ă©thiopien)
C’est une boisson fermentĂ©e Ă  partir du miel. En Ethiopie, il en existe deux sortes : le birz (non alcoolisĂ©) et le tedj qui titre de 6 Ă  10° et dont la fermentation est acquise par l’addition d’une plante (le guesho, Ramnus prinoĂŻdes).
Le tej est une boisson raffinĂ©e qui prend une couleur jaune citron et un goĂ»t Ă  la fois doux et acidulĂ©. C’Ă©tait une boisson aristoctatique: seuls les riches, les notables, les prĂŞtres et les guerriers pouvaient se permettre d’en boire rĂ©gulièrement; les autres devaient se contenter des bières de cĂ©rĂ©ales (tella).

Key Features

Add Review

Working Hours

Now Open UTC + 1
  • Monday Open all day
  • Tuesday Open all day
  • Wednesday Open all day
  • Thursday Open all day
  • Friday Open all day
  • Saturday Open all day
  • Sunday Open all day

Hosted by :

Staff
Staff 7491 Places Hosted
REVIEW POSITIVE

If you have a great experience, write a great review*

share the positivity
*Save the bad reviews for businesses that deserve your effort!